Inspirations XI

20140623-223954-81594718.jpg

20140623-223953-81593891.jpg

20140623-223953-81593612.jpg

20140623-223954-81594143.jpg

20140623-224352-81832025.jpg

20140623-225200-82320653.jpg

20140623-231208-83528362.jpg

20140623-231842-83922282.jpg

20140623-233509-84909379.jpg

20140624-203513-74113123.jpg

20140624-204010-74410377.jpg

20140624-204010-74410580.jpg

20140624-212941-77381882.jpg

Sources :
http://www.lesbabiolesdezoe.com/page/2
http://www.justejuliette.blogspot.fr
http://mija.creatorsofdesire.com/roadtripsandbbq/
http://bohemianchic.creatorsofdesire.com
http://www.unelola.com
http://sincerelyjules.com
http://rubybyann.tumblr.com/post/88293074651/alexa-chung-by-derek-kettela
http://pshiiit.com/2014/06/08/tropical-nails-are-back/
http://www.sezane.com/fr/e-shop/Juin-collection-du-mois-sezane
http://indiasinsights.com/fr/2014/06/18/summer-inspiration-3/

Rainbow Loom

C’est la folie en ce moment dans les cours de récréation avec ces petits élastiques de toutes les couleurs.

bracelets elastiques (2 sur 2)

Des créations enfantines, mais les plus grands ont, eux aussi, le droit de s’amuser ;)

J’ai adoré la technique de création de ces accessoires : colliers, bracelets, bagues…

bracelets elastiques (1 sur 2)

Vous pouvez acheter la machine pour réaliser les bracelets mais pour avoir essayé je trouve que c’est plus rapide en utilisant ses doigts en tout cas pour le modèle de la vidéo.

Je crois qu’une petite démo s’impose :

 

Alors amusez-vous et pour l’été c’est sympa :)

P.S : vous pouvez acheter ces élastiques sur le site http://www.rainbowloomcreative.fr, mais sinon vous en trouvez un peu partout, grande surface, bazars, Claire’s ;)

Petit plaisir gourmand

Ce WE je suis passée à la grande pharmacie à l’angle de la rue du Four et de la rue Bonaparte Paris 6ème, pour faire quelques achats et j’ai voulu tester une marque qui, il faut que je l’avoue, m’a toujours évoqué une marque de vieille (désolée pour le cliché), c’est la marque Roger&Gallet.

J’ai choisi un parfum délicat, qui marque l’arrivée de l’été : des produits de la gamme Fleur de figuier.

roger et gallet (1 sur 1)
* Eau parfumée, Fleur de figuier
* Gel douche, Fleur de figuier
* Lait repulpant, Fleur de figuier

Un vrai plaisir, une odeur enivrante venue du Sud de la France.
L’eau parfumée n’est pas entêtante pour l’été mais l’inconvénient c’est qu’il faut en remettre régulièrement car la tenue est limitée.
Le lait pour le corps est très agréable, non gras mais tout de même hydratant, avec une texture légère. C’est idéal quand il fait chaud !

Donc si vous aimez les senteurs fleuries et fraîches, je vous recommande ces produits.

Do it yourself

La Maker Faire s’invite, pour la première fois, ce WE à Paris.

20140618-205246-75166888.jpg

Mais qu’est-ce donc ?
Les makers sont des inventeurs, des créateurs, tout aussi bien dans le domaine de la couture que de la menuiserie, la cuisine, l’impression 3D, la robotique, la physique, la chimie…
Un Maker est une personne qui décide d’allier les nouvelles technologies à la tradition du « faire soi-même ».
C’est un véritable état d’esprit, positif et innovant.

Pour ma part, j’ai connu cet événement en discutant avec des makers spécialisés dans l’impression 3D et la découpe laser : Maker Sur Seine, qui ont leur laboratoire au 20 rue Geoffroy L’Asnier, Paris 4ème. Ils auront d’ailleurs un stand sur lequel je ne peux que vous conseiller d’aller.

Apprendre, comprendre et expérimenter, et tout ça en laissant libre cours à son imagination et son esprit créatif, c’est ça un maker.

Alors si vous êtes curieux et aimez les projets fous, allez-y ?
Et pour celles et ceux qui ont des enfants, il y a différents ateliers pour eux avec la « Maker Education ».

Le samedi 21 juin de 10h à 19h et le dimanche 22 juin de 10h à 18h
Au Centquatre (104)
5 rue Curial
75019 Paris

Dépêchez-vous de prendre vos places car jusqu’à vendredi, en vous rendant sur le site http://www.makerfaireparis.com/participez/billeterie/, au lieu de payer 15€ sur place, vous ne payerez que 13,47€ et en rentrant le code promotionnel « A4Technologie » 10% de réduction supplémentaire.

À plus.

P.S: pour approcher de plus près la tendance DIY (Do It Yourself), faites un tour sur ce site ;)
http://www.instructables.com

Dugudus se tape l’affiche à la Slow Galerie

Samedi après-midi, sur les conseils d’un ami, je suis allée voir une exposition de l’artiste Dugudus.
Régis Léger alias Dugudus travaille principalement sur des sérigraphies au format d’affiche.
Pendant ses études de design graphique à Cuba, il découvre la sérigraphie et se passionne pour l’affiche. Il décide de monter un projet sur l’histoire encore méconnue de l’affiche à Cuba. Depuis son retour en France plusieurs projets ont vu le jour inspirés par ce voyage, dont l’ouvrage « Cuba Grafica, histoire de l’affiche cubaine » aux Editions l’Echappée.
Depuis, il est graphiste en free-lance et travaille dans son atelier de Ménilmontant au 27, rue Henri Chevreau.

dugudus (4 sur 5)
dugudus (2 sur 5)
dugudus (3 sur 5)dugudus (1 sur 5)

L’exposition est articulée autour de ses affiches aux messages forts et au design épuré. On retrouve aussi ses carnets de croquis réalisés au cours de ses différents voyages de Cuba à Kuala Lumpur.
Au travers de ses voyages envoutants et de ses affiches politiquement engagées, l’artiste dévoile une réalité acerbe, ironique et paradoxalement rêveuse. Un mélange des genres tant graphiquement que contextuellement.
Il amène les gens à s’interroger sur la société qui les entoure et quoi de plus honorable pour un artiste ?

Un petit clin œil à la galerie qui accueille chaque mois des artistes différents, toujours autour du thème du graphisme.
Comme le dit si bien la galeriste : « avant, ce lieu était une pharmacie, maintenant nous en avons fait une galerie d’art dont la fonction est aussi de guérir ».
Le lieu est convivial et lumineux, et vous avez même un petit coin salon de thé pour faire une pause et vous ressourcer dans un univers de création.

DUGUDUS EXPOSE
Jusqu’au 22 juin 2014
Slow Galerie
Au croisement entre le 5 rue Jean-Pierre Timbaud et le 141 rue Amelot
75011 Paris
L’artiste sera présent samedi de 14h à 18h si vous souhaitez le rencontrer.

Sous le soleil de Paris

Je tenais à vous présenter un des lieux où j’apprécie faire une pause.
Il s’agit du Marché des Enfants Rouges, 39 rue de Bretagne dans le 3ème arrondissement, le plus vieux marché de Paris, qui tient son nom de l’orphelinat des Enfants Rouges créé au XVIème siècle et fermé peu avant la Révolution. Les pensionnaires de cet orphelinat étaient alors vêtus de rouge, signe de charité chrétienne.

Ce lieu est particulier. Il s’agit bien évidemment d’un marché de produits frais : poissonnier, boucher, charcutier, volailler, primeur, produits bio, caviste, fromager, boulanger, fleuriste, etc. Mais c’est aussi un endroit où vous pouvez vous arrêter dans différents restaurants et traiteurs japonais, italiens, antillais, marocains, libanais entre autres présents sous la halle.
Je vous conseille les bentos du traiteur japonais et le restaurant antillais ; un vrai voyage immobile.
Un espace hors du temps où l’on oublie la ville autour et où les couleurs se mêlent pour mon plus grand plaisir.
Je vous conseille donc vivement d’aller y faire un tour avec les beaux jours :)20140610-234253-85373728.jpg

20140610-231651-83811182.jpg

20140610-231649-83809167.jpg

20140610-231648-83808095.jpg

20140610-231648-83808651.jpg

20140610-231649-83809721.jpg

20140610-231647-83807574.jpg

Et au détour d’une ruelle : du surf à Paris ;)

 

Industrial reborn by Uniqlo

Depuis le 25 avril, Uniqlo a ouvert en plein cœur du quartier du Marais, rue des Francs-Bourgeois, un nouveau magasin pas comme les autres.
La marque réhabilite, onze ans après sa fermeture, l’ancienne usine de la Société des Cendres construite au milieu du XIXème siècle et où œuvraient des « laveurs de cendres ».

20140605-231350-83630472.jpg

Mais kesako ?
Pause historique : ce métier consistait à traiter les déchets des bijoutiers et joailliers, afin de récupérer l’or, l’argent ou le platine qui s’y trouvaient mêlés à toutes sortes de poussières.
En 1859, les orfèvres et autres bijoutiers parisiens créent une sorte de coopérative : la Société des Cendres et décident de s’occuper des rognures et autres limailles récupérées dans leurs ateliers et font donc construire cette usine du Marais.
Les bijoutiers venaient donc avec leurs déchets pour qu’ils soient brûlés. Puis les cendres étaient broyées, tamisées, lavées et traitées au mercure.
Les matières précieuses étaient alors séparées, puis agglomérées en lingots, pour leurs clients.
La Société des Cendres existe toujours mais elle s’occupe dorénavant des alliages et autres produits pour les dentistes et a déménagé à Vitry Sur Seine.

Les collections homme/femme de la marque, répartis sur trois étages prennent donc place dans ce lieu chargé d’histoire où la charpente métallique coiffée d’une splendide verrière et la cheminée centrale de briques rouges offrent une perspective à couper le souffle dès l’entrée.

20140610-223301-81181867.jpg20140610-223303-81183235.jpg20140610-223302-81182800.jpg20140605-231439-83679451.jpg
Je tire donc mon chapeau à l’entreprise d’architecture d’intérieur Wonderwall basée à Tokyo, qui a su allier le côté high-tech en plaçant les bandeaux de LED chers à la marque un peu partout et des écrans, tout en conservant l’originalité et l’authenticité des lieux.
Rien que pour ça, n’hésitez pas à y aller si vous passez dans le quartier, ça vaut le coup d’œil !

20140605-231522-83722688.jpg

Uniqlo Le Marais
39 rue des Francs-Bourgeois
75004 Paris
Ouvert du lundi au vendredi de 11h à 20h
Et le samedi et dimanche de 10h à 20h

Un brésilien à Paris…

Je suis allée dîner l’autre soir au Pario, 54 avenue Émile Zola Paris XVème.
Le Pario est le premier restaurant, ouvert il y a près de sept mois par le chef Eduardo Jacinto, d’origine brésilienne.
Loin de la sempiternelle caïpirinhia, et de la carte postale émincé de carnaval, sur lit de favelas servi avec son coulis de futebol, c’est bien de vraie cuisine gastronomique dont on parle ici.
J’en veux pour preuve l’extrait de la carte ci-dessous.

Menu

Tout d’abord, jetons un rapide coup d’œil dans la salle : pas de chichi sur l’apparence, le cadre bien que raffiné est très classique avec un petit clin d’œil à la mosaïque de Copacabana. C’est un restaurant plutôt gastronomique et dont le chef Eduardo Jacinto, qui a fait ses armes sous la houlette du chef Constant au Café Constant et au Violon d’Ingres, nous fait déguster des mets tous plus bon les uns que les autres. Les quantités et les assaisonnements sont justes : c’est un vrai bonheur pour les papilles.

photo-5 photo 4 photo 2-1photo 3-1

Le service est vraiment à la hauteur de ce que l’on trouve dans les assiettes : aucune fausse note, le personnel est très accueillant et attentionné.

Notons que pour affirmer son attachement au Brésil, le chef vous propose la Feijoada (un plat traditionnel brésilien) tous les samedis midi.

Les plats sont raffinés tant décorativement qu’au niveau des saveurs. Vous ne ressortirez ni affamés, ni lourd, ni ruiné de ce restaurant.

Ce fut un vrai coup de cœur gastronomique.

photo 5-1

Le Pario
54, avenue Émile Zola
75015 Paris
Réservation : 01.45.77.28.82
Ouvert le lundi de 19h à 23h et du mardi au samedi de 12h à 15h et de 19h à 23h

Scarf addict

Je voulais dans ce post vous présenter une petite boutique que j’ai connu par son e-shop mais qui s’est avérée avoir également une boutique dans le 9ème arrondissement de Paris.
Comme je vous l’ai déjà dit : les achats en ligne ne sont pas mon fort.
Je me suis donc rendue sur place.

20140603-210650-76010583.jpg

Ô joie, ô merveille, des centaines de couleurs partout dès mon entrée dans la boutique.

20140603-210747-76067629.jpg

20140603-213032-77432519.jpg

Si comme moi, vous ne pouvez sortir de chez vous sans une écharpe autour du cou, je vous recommande vivement d’aller faire un tour dans cette boutique vraiment très sympathique tenue par la mère et sa fille et où vous ne pourrez que trouver votre bonheur.
Les matières sont de qualité et la sélection des produits présentés reflète le bon goût.
Petit bémol peut-être : les prix sont un peu élevé mais la qualité des tissus y est pour beaucoup.
Vous y trouverez également de la petite maroquinerie et des bijoux dont des créations de Pascale Monvoisin que personnellement j’affectionne.

Bohemianchic Boutique
42 rue Condorcet
75009 Paris
Ouvert du mardi au vendredi de 13h30 à 19h
Et le samedi de 10h30 à 13h et de 15h30 à 19h